Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

L'exposition en cours

expoportail

expoportail

Présentation

Prog ouvertureexpoSF versionimpSubjectif(s) Futur(s), les mondes de la science-fiction

De février à juillet 2021, la médiathèque de Val d’Europe vit au rythme de la science-fiction.

A travers une sélection d’extraits de textes, de bandes-dessinée et de films répartis en 4 stations parmi nos rayonnages, vous êtes invités à franchir les portes de la SF.

Bienvenue dans Subjectif(s) Futur(s), les mondes de la SF !

Le subjectif futur, un temps qui n’existe pas. Enfin… pas dans notre réalité. Mais en science-fiction, les réalités imaginées par les auteurs, malgré leurs appuis scientifiques, restent des points de vue subjectifs. Lire ou regarder une œuvre de science-fiction, c’est se laisser emporter dans un imaginaire futuriste ou, dans le cas de l’uchronie, un passé ou un présent alternatif.

Chaque point d’arrêt propose de découvrir un des univers emblématiques de la SF : utopie/dystopie, Uchronie et Voyage dans le temps, Post-apocalypse, Space Opera. Chacun s’appuie sur les collections pour mettre en avant l’un des ouvrages présents en rayon. Son emplacement y est marqué par la présence d’un « livre-fantôme ». Aucun sens de visite n’est imposé.Vous êtes donc libre de découvrir l’exposition dans l’ordre qui lui convient, en une seule fois ou par petits bouts.

  

147079740 3473090529480175 4702020189647598655 oLe rez-de-chaussée de la médiathèque représente le sol.

Le théâtre au centre, sera notre point d’ancrage sous la forme d’un vaisseau spatial. Les trois stations positionnées autour ont également trait à des univers situés essentiellement sur une planète, souvent la Terre. Montez d’un étage et vous vous retrouverez dans l’espace, avec une mise en avant du space-opera.

Toutes les stations proposent des jeux (volet à soulever, textes et illustrations à relier…) et des manipulations afin de rendre le public acteur de sa visite. Un livret-jeu est également disponible pour vous accompagner de façon ludique dans la visite de l'exposition !

▶ Télécharger le programme de la journée d'ouverture de l'exposition

 

20210202 103140 

Utopie/ Dystopie

Station « Utopie/ Dystopie : société (im)parfaites »

 

71Bozrhn4WL▶ Livre d’accroche :

OPAC Détail de notice

▶ Situation :

147316146 3473841336071761 3381858973133092166 oRez-de-chaussée – section fictions jeunesse / adolescents

L’utopie et la dystopie déroulent généralement un récit autour de l’organisation sociale. L’histoire peut avoir lieu dans une galaxie lointaine ou sur la Terre, dans un futur non daté, à l’instar des Hunger Games de Suzanne Collins ou sans éléments contextuel comme dans METO d’Yves Grevet. Cependant, cette dualité peut également s’intéresser à d’autres thématiques de la SF, tel que les nouvelles technologies : les robots ont inspiré de nombreux textes au regard ambivalent, tantôt utopique et tantôt dystopique. Ils sont d’ailleurs présents dans cette station pour illustrer le propos. En tournant autour de la structure, vous verrez s’opposer le petit robot en jouet pour amuser les enfants à une caméra de sécurité. Une même technologie pour deux exploitations différentes. C’est pourquoi une partie des textes et illustrations exposés ici prennent place autour d’un réseau électronique prenant la forme d’un arbre. Les fleurs qui y fleurissent entourent ces extraits, à mi-chemin entre encadrement valorisant et risque de recouvrement : où est l’utopie ? Où est la dystopie ?


Utopie et dystopie… difficile de ne pas aborder l’un sans présenter l’autre. Ces deux visions d’un monde s’opposent, à la manière des deux facettes d’une même pièce. Si l’utopie apparait en premier, dès le XVIème siècle, c’est la dystopie qui domine le genre sur le XXème siècle. Il semblait donc logique de les présenter côte à côte, se confrontant, s’opposant ou bien se complétant dans les récits de ce genre de la SF. La dystopie s’appuie sur l’utopie en cela qu’elle place régulièrement un ou plusieurs personnage(s) face à une société en apparence parfaite. Mais cette utopie de façade s’effrite rapidement et laisse voir les dérives de cette société. Une résistance se met en place, menant à la révolution et à la création d’un nouvel ordre… Le récit se termine souvent sur ce changement qui ouvre sur une nouvelle utopie.
L’utopie et la dystopie n’ont pas forcément besoin de se situer dans une temporalité précise. L’histoire peut ainsi se développer dans un présent ou un futur évasif sur la période couverte. Elle ne se développe que très rarement dans le passé, sauf pour évoquer l’idée d’une ancienne civilisation dont l‘utopie a précipité sa fin.

 

▶ Manipulations :

147395073 3473841366071758 8462521575328775379 oLes romans dystopiques ont été énormément adaptés au cinéma. Pour mettre en avant l’œuvre originale et son adaptation, un jeu propose de relier l’extrait du roman à son photogramme, une image extraite du film. Sur une proposition ludique, chacun est amené à lire et à observer. Et si l’extrait donne envie d’en découvrir plus sur l’intrigue, les références des ouvrages sont indiquées afin de pouvoir les emprunter.

Pour illustrer auprès de tous l’utopie et la dystopie, une installation dans une boîte à toucher propose d’observer une peluche particulière… Référence directe au lapin gardien de la grotte dans Sacré graal des Monthy Python, cette peluche toute douce propose d’observer un même élément de deux points de vue différents. L’utopie : vue de dos, ce lapin blanc paraît être tout doux et inoffensif. La dystopie : vue de face, ce lapin présente une gueule ensanglantée aux dents pointues. L’effet de surprise lié à la découverte d’un aspect dissonant avec l’image que l’on se fait d’une peluche de lapin blanc est une façon de faire soi-même expérience du choc vécu par les personnages d’une dystopie lorsque ces derniers se rendent compte de l’existence d’un problème.

 

 

 

 

 

 

Uchronie et voyages dans le temps

Station « Uchronie et voyages dans le temps : (ré)écrire l’histoire »

51DH9ajKUJL

▶ Livre d’accroche :

OPAC Détail de notice

 

▶ Situation :

147249821 3473840679405160 6671238097976470527 oRez-de-chaussée, section fictions adulte

A travers des extraits de textes, de bandes-dessinée et d’illustrations de romans, cette station invite à perdre le fil du temps. Le fait historique présenté sur cet extrait ou cette illustration a-t-il bien eut lieu ? Quand la SF choisit de réécrire l’histoire, le public peut se perdre dans la trame du temps. Chaque extrait mis en valeur sur cette station est issu de nos collections : en cas de doute historique, n’hésitez pas à consulter le récit !


L’uchronie, encore plus que le voyage dans le temps, est l’illustration parfaite de ce fameux « et si… ». Du conditionnel qui peut, à partir d’une infime modification, d’une petite entorse dans l’Histoire, en changer le cours ; à l’instar de ce papillon écrasé lors d’un safari temporel face à un tyrannosaure dans Un coup de tonnerre de Ray Bradbury. Mais écrire une uchronie ou un voyage dans le temps, surtout dans le passé, est un exercice périlleux. L’auteur, pour capter notre attention et rendre plausible son récit, doit pouvoir s’appuyer sur de solides connaissances historiques. Pour imaginer un monde dans lequel la révolution française a échoué (Ceux qui sauront, Pierre Bordage) ou bien la victoire de l’Allemagne en 1945 (Le maître du Haut-château, Phillip K. Dick) … l’auteur doit confronter chaque conséquence du fait historique à son alternative.


Pour situer le récit dans une, ou plusieurs, temporalité(s), l’auteur comme l’illustrateur prennent soin de faire figurer de nombreux détails historiques : une date, un nom de marque, une anecdote historique… sont autant d’éléments servant à ancrer l’histoire dans un temps définit. La couverture du tome 1 de la BD Jour J en est un parfait exemple avec la reprise des Unes de journaux de l’époque. A ceci près qu’un léger détail change tout : un drapeau de l’URSS sur la Lune à la place de celui des USA et voici le lecteur plongé dans une uchronie où la course à la conquête de l’espace voit pousser des bases lunaires.
Quelques éléments majeurs différencient le voyage dans le temps de l’uchronie. Si le premier construit son récit à partir d’un présent bien réel, l’Uchronie nous plonge dès le début dans une histoire alternative. Le voyage dans le temps, notamment le passé peut ensuite proposer un développement historique alternatif mais celui-ci est alors dû à l’action du voyageur temporel qui influence la suite historique. Les voyages temporels sont souvent tournés vers un voyage dans le passé, plus facile à décrire que celui d’un voyage dans le futur. C’est parfois un visiteur venu du futur qui vient perturber le présent. Le précurseur du voyage dans le temps, H.G Wells, avec La machine à voyager dans le temps, s’est servi d’un voyage vers le futur pour y proposer une vision de l’avenir de l’homme. Seul le 2ème film de la trilogie de Retour vers le futur emporte Doc Brown et Marty Mc Fly dans un futur (2015) où la technologie est célébrée.

 

▶ Manipulations :

147306933 3473840929405135 3632781616875072112 oAfin de rendre le propos accessible au plus grand nombre, cette station propose 2 jeux, l’un abordant l’uchronie et l’autre les voyages dans le temps.

La première installation propose au public de relier le fait historique à son extrait uchronique. Ainsi, en lisant l’extrait de Pavane de Keith Roberts, le lecteur devine si cette uchronie se rattache à la mort d’Elisabeth 1ère, à la Révolution Française ou à la Seconde Guerre mondiale.

Pour aborder les voyages dans le temps, l’installation en vitrine propose de tester ses connaissances sur trois machines à voyager dans le temps célèbres. Saurez-vous retrouver le nom de ce cette cabine de police bleue qui sert de vaisseau spatio-temporel dans une fameuse série anglaise ?

Ces outils de médiations, intégrés à la scénographie, servent à interpeller le public et à le rendre actif durant sa visite. Par le jeu et la manipulation, certaines informations se retiennent mieux et attisent la curiosité.

 

 

 

 

 

 

Post-apocalyptique

Station « Post-apocalyptique : monde (dé)construit »

41NEboH4msL. SX210 ▶ Livre d’accroche :



OPAC Détail de notice

 

▶ Situation :

Rez-de-chaussée, section fictions adulte

147053664 3473841816071713 5893357421646273998 oS’inspirant des récits post-apocalyptiques dans lesquels la faune et la flore ont réinvestit nos espaces, la station post-apocalyptique propose un décor végétal. Le public pourra observer et lire les extraits de bande-dessinée et de textes entre et sur les feuilles de cette canopée nouvelle. Une biosphère invite à l’observation et à la réflexion sur l’équilibre à garder pour faire perdurer chaque composant de cette sphère.

Le post-apocalypse est un récit de l’après, il met en scène un monde ravagé au sein duquel un ou plusieurs personnage(s) tentent de survivre. Le sujet réside dans la manière dont l’humanité va faire face à un environnement devenu hostile. La catastrophe n’est pas le cœur du récit : elle peut être récente ou, au contraire, inscrite dans un espace-temps indéfini, un futur à la fois proche et lointain. Les auteurs de science-fiction ont imaginé de nombreuses causes à ce changement brutal de situation. Les crises politiques, économiques ou encore énergétiques laissent de plus en plus de place à des crises écologiques, au dérèglement climatique, aux virus et aux mutations humaines. Des humains touchés par un virus particulier entraînant une sorte de zombification comme ceux présents dans Je suis une légende de Richard Matheson ou World war Z, une histoire orale de la guerre des zombis de Max Brooks. De nombreux romans et films ont placé leurs intrigues dans un univers quasi désertique où le sable, la terre et les ruines des villes sont le décor essentiel accueillant les drames et les espoirs de l’humanité. De longues descriptions nous dépeignent ces paysages à la fois familiers et lointains. Le cinéma les a illustrés avec brio, plaçant dans notre mémoire collective une idée d’un monde à la Mad Max, fait de désert et de violence.

Les causes de la catastrophe sont parfois floues, presque oubliées des mémoires : ce qui compte dans le genre post-apocalyptique c’est le présent des survivants. Dans Automne de Nielsen, le narrateur relate les hypothèses entendues çà et là sans savoir la bonne réponse : radioactivité, épidémie, pollution ou tout en même temps. Ces derniers tentent de recréer de mini sociétés dans lesquelles les règles communes peuvent varier et où la loi du plus fort est souvent la référence. L’auteur s’interroge, à travers ses personnages, sur ce qui fait l’humanité. Certains commencent, comme dans L’aveuglement de José Saramago à oublier leurs prénoms, d’autre à oublier le nom de certaines choses. Mais sans dénomination, existe-t-on encore ? Dans les mondes où le personnage principal semble être le dernier à exister, la parole elle-même se raréfie, les mots et les noms des choses ne servant plus qu’à un dernier humain.

Si le sujet peut paraître déprimant de prime abord, suivre les aventures d’un personnage ou d’un groupe à la recherche d’une terre promise ou reconstruisant un lieu, parfois utopique, est captivant. Dans cette atmosphère sombre point une lueur d’espoir et de vie intense. Chacun s’attachant à des raisons ou des causes motivant leur envie de survivre. L’enfant dans La route de Cormac McCarthy, prix Pulitzer en 2007, devient l’élément moteur de survie pour l’homme. La trame de ces récits SF pousse à l’extrême la question de la vie. Dans Extinction game de Gary Gibson, le héros en vient à s’interroger sur la manière de mettre fin à ses jours quand il l’aura décidé et avant de ne plus être en capacité physique et intellectuelle de le faire.

▶ Manipulation :

147769456 3473841859405042 7323403007194766340 oCette station invite le visiteur à l’observation et à la réflexion. Observez bien la biosphère car ce mini monde est peuplé ! Y trouverez-vous les petits personnages qui l’habitent ? Les feuilles à soulever rendent le lecteur actif dans sa découverte des textes et des illustrations.

Enfin, chacun est invité à faire partie, pendant un instant, de l’exposition en proposant une idée, subjective, des choses à avoir avec soi en cas de catastrophe. Les propositions, sérieuses ou décalées, sont illustrées sur des vignettes à fixer dans une valise. Choisirez-vous votre brosse à dent ou le jeu de ping pong ? Évidemment, vous emporterez bien un livre ou deux… Laissez votre proposition dans la valise en partant : votre participation sera visible par les prochains visiteurs, comme un lien entre chacun.

 

 

 

 

 

 

 

 

Space opéra

Station « Space –Opéra : monde(in)fini »

▶ Situation :

147171334 3473841002738461 3120601760255953133 oPremier étage

Impossible de parler de science-fiction sans aborder le thème du space-opera. Cette aventure place son intrigue dans l’immensité de l’univers, qu’il nous soit connu ou encore inconnu.

Cette installation met en avant les collections cinématographiques de science-fiction en lien avec le space-opera. Plusieurs photogrammes, images extraites de films, illustrent la diversité des collections et des planètes ou galaxies abordées. Mais créer une bonne œuvre de space-opera n’est pas juste une histoire sur fond de planètes étranges et vaisseaux intergalactiques. Le scénario y est travaillé, les personnages complexes.

La SF dure se nourrie des découvertes en astronomie et en sciences-physique pour produire des histoires dans lesquelles les propositions technologiques sont plausibles. Plusieurs œuvres situent ainsi leurs actions sur des planètes existantes avec des bases viables, c’est le cas avec les bases martiennes décrites dans Sable rouge de Paul J. McAuley. Mais pour plus de liberté et d’extrapolation, le space-opera se situe bien souvent, dans l’espace et dans le temps, loin de nous. Il n’hésite pas à suivre un ou plusieurs protagonistes sur des générations, replaçant sans cesse les limites humaines face à l’immensité infinie de la galaxie.S’il peut paraître de prime abord un peu trop sérieux, certains space-opera misent sur l’humour. La bande-dessinée Le facteur de l’espace de Guillaume Perreault nous emporte aux confins de la galaxie en suivant les aventures d’un facteur. Cet univers infini est propice à la création de planètes imaginaires incroyables. Dans le tome II de ses aventures, le facteur atterri ainsi sur une planète de crème glacée…

▶ Manipulation :

Pour découvrir l’ensemble des éléments exposés, le visiteur doit retourner ou faire défiler des panneaux. Deux rouleaux, SPATIO et TEMPOREL, sont à dérouler pour découvrir au fur et à mesure des œuvres situées dans le temps et dans l’espace loin de notre planète Terre. Ces citations étant des mises en bouches pour de plus grandes aventures à vivre en compagnie des livres, bandes-dessinées et films de space-opera.

En parcourant la structure, des planètes suspendues doivent être retournées pour connaître leur nom et l’œuvre dont elles sont issues. De la Lune de Georges Méliès à Coruscant dans Star Wars, saurez-vous les reconnaître ?

146774618 3473840852738476 7214132455904654344 o

Les sélections de documents

portail selectionDécouvrez nos séléctions de documents autour de la science fiction.

▶️ Les romans adultes
▶️ Les Bandes dessinées
▶️ Les romans ado
▶️ Les albums jeunesse
▶️ Les musiques
▶️ Les films

Les titres utilisés dans l'expo

Citations, illustrations, couvertures ou photogrammes… Retrouvez l’ensemble des titres valorisés dans l’exposition.
Au total, ce sont 85 titres valorisés à travers les 5 espaces de l’expositions :

  • 12 BD
  • 4 albums
  • 11 romans jeunesse / Ado
  • 33 romans adultes
  • 20 films (jeunesse et 16 adultes)
  • 5 documentaires

📌 A cela s’ajoute diverses photographies et illustrations, telles que celles de l’illustrateur Tomislav Tikulin (https://www.tomtikulin-art.com/)

◼️ Présentation générale de l’exposition – Vaisseau mère
◼️ Utopie / Dystopie : sociétés (im)parfaites
◼️ Uchronie et voyages dans le temps : (ré)écrire l’histoire
◼️ Post-apocalyptique : monde (dé)construit
◼️ Space-opéra : monde (in)fini

 

◼️ Présentation générale de l’exposition – Vaisseau mère

  • Bandes dessinées

 9782365778206 29782731680850 2 9782207142219 2

Descender -T1 | Lemire et Nguyen | BD T1 LEM | Chessy

EXO, T1. | Frissen et Scoffoni | BD EXO 1 | MVE

Préférence système | Ugo Bienvenu | BD BIE | MVE

  • Albums

9782843465093 2 9782350671659 2 9782831101200 2 9782361932527 2

- La fin des haricots | Broyart et Richard | B | Chessy

- Autour de la Lune | Marjorie Bréal | B | MVE

- Armstrong, l'extraordinaire voyage d'une souris dans l'espace | Kuhlmann | K | MVE

- Les robots n'aiment pas l'eau | Philippe UG | LS0323 | Cabinet des livres singuliers

  • Romans

9782290308202 2

Neuromancien | William Gibson | SF GIB | MVE

  • Documentaires

9782070535286 2 9782846700948 2 9782732037738 2 9782354080440 2

- La science-fiction aux frontières de l’homme | Stéphane Manfrédo | 809.937 MAN | Chessy

- La science-fiction à l’usage de ceux qui ne l’aiment pas | Christian Grenier | 809.3 GRE | MVE

- La science-fiction | Stéphane Manfrédo | 809.387 6 MAN | MVE

- Science-Fiction : les frontières de la modernité | Raphaël Colson |809.387 COL | MVE

  • Presse

Le Nouveau Magazine Littéraire | mai 2020 | n° 29

 

◼️ Utopie / Dystopie : sociétés (im)parfaites

  • Bande-dessinée jeunesse

 L’A Révolution | Tixier et Chazar | AJBD TIX | Magny

  • Romans

9782344017944 2 9782848656458 2 9782221189078 2 9782901096986 2 9782840115939 2 9782344012307 2

Meto | Yves Grevet | ADO SF GRE | MVE

La déclaration | Gemma Mallet |JSF MAL | Bailly

No man’s land | Loïc Le Pallec | ADO SF LEP | Magny

Les monades urbaines | Robert Silverberg |SF SIL | MVE

La servante écarlate | Margaret Atwood |R ATW | Chessy / Magny

Globalia | Jean-Christophe Rufin | Livre en grand caractère | SF RUF | MVE

Ravage | René Barjavel | SF BAR | Serris / Chessy / MVE

  • Documentaires :

9782354080440 2

- Science-Fiction : les frontières de la modernité | Raphaël COLSON |809.387 COL | MVE

  • Sélection de romans adaptés au cinéma :

- Hunger Games | Suzanne Collins

9782266182690 2 images

Roman : ADO SF COL H1| Serris

Film de Gary Ross | J DVD COL | Bailly

- Divergente | Veronica Roth

9782266274500 2

Roman : ADO SF ROT | Chessy

Film de Neil Burger | J DVD ROT | Bailly

- Farenheit 451 | Ray Bradbury

838 gettyimages 506004627 téléchargement

Roman : SF BRA | Magny / Serris

Film de François Truffaut | DVD BRA | Bailly

- Le labyrinthe | James Dashner

9782266200127 2 085787

Roman : JSF DAS | Bailly

Film de Wes Ball | J DVD DAS | Bailly

Stalker : pique-nique au bord du chemin | Boris Natanovitch et Arkadi Natanovitch Strougatski

9782207260418 2 stalker clear sky cover

Roman : SF STR | Bailly

Film d’Andrei Tarkovski Stalker |DVD STR | Bailly

1984 | George Orwell 

21012888 20130617124021716 9782072878497 2

Roman : SF ORW | MVE

Film de Michael Radford |DVD ORW | Bailly

 

◼️ Uchronie et voyages dans le temps : (ré)écrire l’histoire

  • Bande-dessinées

9782723447669 2  9782870970201 29782205046410 2

Jour J, T1 | Duval et Pécau | BD DUV | Chessy

Valérian, sur les terres truquées | Mézières et Christin | JBD CHR | Chessy

Le piège diabolique, une aventure de Blake et Mortimer | Edgar Pierre Jacobs | AJBD BLA 9 | MVE

  • Romans

22/11/1963 | Stephen King | SF KIN | MVE / AudioLib SF KIN | Magny

Divergences 001 | sous la direction d’Alain Grousset (J. Héliot, Pax Bonapartia) | ADO SF DIV | MVE

Ceux qui sauront | Pierre Bordage | JA SF BOR C1 | Magny

Pavane | Keith Roberts| SF ROB | Magny

La part de l’autre | Eric-Emmanel Schmitt | SF SCH | Bailly

Le maître du Haut-Château | Philip K. Dick | SF DIC | Magny

Le signe de K.1, T2 Le temps des TsahDiks |Claire Gracias | JSF GRA | Bailly

Replay | Ken Grimwood | SF GRI | Magny

  • Films

Doctor Who | Rachel Talalay | DVD DOC | MVE

Retour vers le futur 2 | Robert Zemeckis | DVD ZEM | Serris

Documentaires

La science-fiction à l’usage de ceux qui ne l’aiment pas | Christian Grenier | 809.3 GRE |Serris / Bailly

Les super héros et la science | Lois Gresh et Robert Weinberg | 741.5 GRE | Chessy

◼️ Post-apocalyptique : monde (dé)construit

  • Bande-dessinée

Antarès, T1 | Léo | BD LEO | Magny

Soon | Cadène et Adal | BD CAD | Magny

Tremen | Bos | BD BOS | Magny

  • Romans

Automne | Nielsen |ADO NIE | Magny

L'aveuglement | José Saramago |R SAR | MVE

Celle qui a tous les dons | Mike Carey | SF CAR | MVE

Extinction | Matthew Mather  |SF MAT | Chessy

Extinction game | Gary Gibson | SF GIB | Magny

Je suis une légende |Richard Matheson | SF MAT | MVE

Niourk | JSF WUL | MVE

La route | Cormac McCarthy | R MAC | MVE / texte lu R MAC | Magny / film DVD MAC | Bailly

◼️ Space-opéra : monde (in)fini

  • Bande dessinée :

Le facteur de l’espace, T2 Les pilleurs à moteur| Perreault | JBD FAC 2 | Chessy

Libre à jamais, T1 | Marvano | BD HAL | Chessy

  • Romans :

3001 l’odyssée finale| Arthur Clarke | SF CLA | MVE

L'anneau monde | Larry Niven  | SF NIV | MVE

Cycles de Tschaï | Jack Vance | SF VAN | MVE

Dans la toile du temps | Adrian Tchaikovsky | SF TCH | Serris

L’effet Churten | Ursula Le Guin | SF LEG | Chessy

La forêt sombre | Liu Cixin | SF CIX | Chessy

Les guerriers du silence | Pierre Bordage | SF BOR | Serris

Hyperion | Dan Simmons | SF SIM | MVE

Lothar Blues | Philippe Curval | SF CUR | Bailly

Nous sommes Bob, T2 | Denis Taylor | SF TAY T2 | MVE

Quatre cent milliards d’étoiles | Paul J. McAuley | SF McA | MVE

Rendez-vous avec Rama | Arthur Clarke | SF CLA | MVE

Sable rouge | Paul J. McAuley | SF McA | Chessy

Terre errante | Liu Cixin | SF CIX | Magny

  • Films :

2001, l’odyssée de l’espace | stanley Kubrick | DVD KUB | MVE

Ad Astra | James Gray | DVD GRA | MVE

Avatar | James Cameron | DVD CAM | Magny

Dune | David Lynch | DVD HER | Bailly

Interstellar |Christopher Nolan | DVD NOL | MVE

La planète des singes | Don Weis | DVD BOU | Bailly

La planète sauvage | René Laloux | J DVD WUL | Bailly

Seul sur Mars | Ridley Scott | DVD SCO | Bailly

Solaris | Andrej Tarkovski |DVD LEM | Bailly

Star Wars : la menace fantôme | George Lucas | DVD LUC | Bailly

Superman | Richard Donner | BD DVD SIE | Bailly

Voyage dans le Lune | Georges Méliès | DVD MEL | MVE